Manger Visqueux pour Ne plus Avoir Faim !

La texture de notre nourriture est quelque chose dont on ne fait pas assez attention. Et pourtant, la texture de nos plats a un fort pouvoir.

En effet, la texture peut permettre de réguler (plus ou moins) notre satiété. Ainsi, connaître le pouvoir de chaque texture est primordial pour réguler sa consommation de nourriture.

Je vais donc vous parler dans cet article de la texture visqueuse. C’est selon moi la texture la plus négligée. Néanmoins, vous allez voir que c’est une texture bien plus intéressante qu’il n’y paraît.

miel visqueux

Pourquoi devons-nous manger des plats visqueux ?

Pour réduire notre vitesse à laquelle on mange.

Tout d’abord, le premier intérêt des repas visqueux est qu’ils permettent de réguler la vitesse à laquelle on mange.

En effet, une étude à par exemple prouvé que les participants mangeaient un repas visqueux plus lentement qu’un repas standard (texture solide). La différence entre les deux types de repas est de 3 minutes, ce qui n’est pas négligeable.

Ainsi, manger moins vite (moins de g/min) signifie forcément manger plus lentement, ce qui amène donc dans tout les cas à de meilleures sensations de satiété (Lire mon article “Le Pouvoir du Lentement pour Perdre du Poids” pour en savoir plus sur l’importance de manger lentement).

porridge visqueux

Pour réduire la quantité de nourriture que l’on mange.

Ce point-ci est très lié au précédent. Le fait de manger plus lentement va forcément nous amener une meilleure satiété.

Ainsi, puisque l’on est rassasié plus efficacement lors du repas, nous n’allons déjà plus avoir faim avant même de finir votre assiette.

Manger lentement permet à votre corps de vous envoyer des signaux de satiété d’une manière claire et optimale. C’est pourquoi il faut vous attendre à ne pas finir votre assiette les premières fois que vous mangerez lentement.

Pour vous donner une idée, vous mangerez environ 10 % de calories en moins en étant plus lent.

perte de poids

Pour diminuer la vitesse de vidage de l’estomac.

Ce point-ci est à vrai dire, le plus intéressant des trois.

En effet, cet effet est très intéressant puisque aucune autre texture ne permet de faire cela.

Réduire la vitesse à laquelle on mange et donc, la quantité de nourriture que l’on mange est un avantage non négligeable, mais il faut tout de même savoir que la texture solide permet également cet effet (même s’il est un peu moins prononcé).

Toutefois, réguler la vitesse de vidage de l’estomac ; seul le visqueux en est capable. Cela est dû au fait que cette texture « collante » s’accroche particulièrement bien aux parois de l’estomac, ce qui réduit donc la vitesse à laquelle l’estomac envoie les résidus de nourritures dans l’intestin.

Envie d'en apprendre plus sur la nutrition, de façon à perdre du poids sainement ?

Le graphique ci-dessous (tiré d’une étude) vous montera la différence de vitesse de vidage entre 4 types de repas (HVC= repas visqueux faible en nutriment ; LVC= repas non visqueux faible en nutriment ; HVN= repas visqueux riche en nutriment et LVN= repas non visqueux riche en nutriment).

On remarque bien que plus le temps après le repas avance, plus la vitesse de vidage de l’estomac entre HVN et LVN se diffère.

Cette différence de 50 ml à 80 minutes post-repas n’est pas à négliger, puisque pour rappel, c’est la quantité de nourriture dans notre estomac qui dicte partiellement si nous devons manger ou non (gargouillement…).

vidage de l'estomac texture visqueux

Utilisez des couverts, pas des pailles !

Le risque avec les aliments visqueux est que l’on peut les consommer avec une paille (selon leur « degré » de viscosité).

Prenons un exemple :

Deux personnes s’apprêtent à manger la même quantité de compotes de pommes, mais de deux manières différentes.

L’une des 2 personnes va manger la compote à l’aide d’une paille et l’autre à l’aide d’une cuillère.

Selon vous, quelle est la personne qui finira la compote en première ?

Réponse: Celle qui mange la compote avec une paille.

 

Pourquoi ?

Parce qu’avec une paille, l’effort est bien moindre qu’avec une cuillère. De plus, on ne parle même pas ici de « bouchée », puisque avec une paille, on peut « consommer sans s’arrêter ».

Ainsi, je vous demande de limiter la paille au maximum pour les aliments « peu visqueux » (comme la compote….). Cela vous évitera de manger trop vite et donc, de trop manger par la suite.

viscocity meal

Comment faire pour manger des plats visqueux ?

Il est vrai que les aliments visqueux d’origine ne sont pas très courants. C’est pourquoi quand on veut manger un repas visqueux, il va falloir faire une préparation.

Autrement dit, si vous voulez manger visqueux et profiter des avantages de cette texture, vous allez devoir un minimum cuisiner ! Mais ne vous en faites pas, plus on cuisine, plus on aime ça (si si, je vous assure).

Je vais donc vous donner quelques idées de repas/aliments visqueux :

  • Purée de pommes de terre (attention à ne pas la faire trop liquide !)
  • Porridge
  • Risotto
  • Semoule+jaune d’œuf coulant (j’ai trouvé ce combo, et je ne le regrette pas !)

Bien sûr, il en existe d’autres !

Mais le mieux reste que vous les trouvez par vous-même, car ce sera encore plus satisfaisant quand vous les mangerez (puisque ce sera vous qui aurez « trouvé le mélange » pour arriver à cette texture).

Je sais que cela peut paraître fatiguant première vue de trouver une bonne préparation pour obtenir une bonne texture visqueuse, mais n’oubliez pas que cela en vaut largement la peine (aussi bien pour la satiété que pour le goût !).

Retenez bien la liste qui va suivre. Celle-ci illustre l’impact de chaque texture sur la satiété (la première étant celle ayant le plus fort impact et la dernière le moins fort impact) :

  1. Visqueux
  2. Solide
  3. Crémeux
  4. Liquide

Cela peut paraître étonnant que le visqueux soit au-dessus du solide, mais c’est pourtant bien le cas.

Plus vous allez manger d’aliments/repas visqueux, plus vous allez vous en rendre compte, alors n’attendez plus !

Cuisinez vos propres plats

Conclusion

Pour conclure, la texture visqueuse est beaucoup trop sous-estimée !

Celle-ci a un fort potentiel sur notre satiété. La négliger serait louper une bonne occasion pour améliorer sa satiété durant le repas, mais surtout après le repas !

Alors, n’attendez plus et préparez-vous plus régulièrement des repas visqueux.

Le but n’est pas de faire que ça, mais d’en faire au moins une fois par semaine pour voir la différence. Plus vous allez manger du visqueux, plus vous aller vous rendre compte le pouvoir de cette texture !

Références

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3688614/

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/nbu.12221

https://journals.physiology.org/doi/full/10.1152/ajpgi.2001.280.6.g1227

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0924224413001854

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S2212267213016730

Laisser un commentaire