La Bonne Manière de Manger

Sommaire:

Introduction
1. Manger assis
2. Boire un grand verre d’eau avant le repas
3. Manger en pleine conscience
4. Manger des aliments “durs”
5. Manger de vraies aliments
6. Bien mâcher ses aliments.
7. Poser ses couverts après chaque bouchée
8. Piquer ses aliments un par un.
9. Prendre son temps.
10. Utiliser une vaisselle plus petite.
11. Manger à 80% de sa satiété.
12. Manger ce que l’on aime.
CONCLUSION

 

 

Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger. Voici l'une des confusion que l'homme fait le plus dans le domaine de la nutrition et de l'alimentation.

“Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger.”

Introduction:

De nos jours, on mange tous d’une manière plus ou moins mauvaise, et cela, en partie à cause du travail de nos emplois du temps trop chargé et de notre manque de temps.
Malgré ces quelques détails encombrants que l’on ne peut pas supprimer dans notre vie, je vais tout de même aujourd’hui dans ce nouvel article vous aidez a comment bien manger et ainsi bénéficier de nombreux bienfaits sur votre santé et sur votre moral.
Cet article va donc se décomposer en plusieurs parties que je vais chacune plus ou moins décortiquées en fonction de leur importance et surtout du niveau d’explication nécessaire pour que vous compreniez et ainsi que vous puissiez la réaliser à l’avenir.

Vous êtes prêt ? Let’s go !
Je vais tout d’abord commencer avec quelque chose d’assez simple, mais qui n’est pourtant respecté par tout le monde :

1. Manger assis.

Manger assis, confortablement, avec des couverts, une assiette, un verre et j’en passe… Je vois beaucoup trop de gens se promener dans la rue avec leurs sandwichs en mode “je mange en 4 minutes chrono”.

Manger debout, en marchant n'a rien de bénéfique pour votre santé. Au contraire, cela à de nombreux effets indésirables que l'on va voir dans cet article.
Personne type du “je mange en 4 minutes chrono” parce que je gagne du temps.

Sachez que oui cette façon, de faire peut vous faire gagner du temps dans votre journée, mais tellement peu qu’il y a alors aucun intérêt à faire ça. De plus, cela n’est absolument pas bénéfique pour votre santé ; au contraire : les raisons sont simples. Tout d’abord le fait de manger debout ou encore pire, en marchant, va vous faire manger en beaucoup plus grande quantité sans même vous en rendre compte.

Effectivement quand vous êtes assis devant votre repas, votre cerveau se rend mieux compte de la quantité de nourriture alors que quand vous êtes debout et que, vous tenez votre barquette en sandwich ; votre cerveau sera troublé et va imaginer qu’il y a moins de nourriture qu’il y en a réellement et donc, vous allez manger en plus grosse quantité. Est-ce vraiment un problème de manger un peu plus que ce qu’on doit manger normalement ? Oui, cela pose problème, mais je vais revenir dessus un petit peu plus tard dans l’article.

“Celui qui ne mange pas à la table mange à l’étable.”

Les proverbes et dictons de la Franche-Comté (1876)

Sachez d’ailleurs que les chercheurs ont découvert après de nombreuses recherches que l’on mangé 50 % plus debout qu’assis ! Incroyable n’est-ce pas ?

2. Boire un grand verre d’eau avant le repas.

Cette bonne habitude n’est absolument pas la plus compliquée de toutes celles dont je vais vous citer, pourtant, elle est tout aussi importante et surtout elle est très efficace.

Effectivement, le fait de boire un grand verre d’eau avant notre repas va nous faire manger moins. La raison est simple : notre estomac sera déjà rempli avec le liquide que l’on a absorbé, mais attention ! Ne buvez pas de soda ni autre boisson à part l’eau.

Il a été démontré que cela marche seulement avec de l’eau plate. Une étude portant sur 84 personnes divisées en deux groupes: un groupe buvant un demi-litre d’eau avant de manger et l’autre mangeant directement (dans un cadre de régime) ; après un mois, on a constaté que le groupe qui ne buvait pas d’eau avant de manger avait perdu 1,2 kg en moyenne alors que celui qui avait bu avant de manger en avait perdu 2,4 kg en moyenne. Soit le double ! L’explication étant que le groupe qui buvait avant chaque repas mangeait en moins grosse quantité du fait que l’eau avait déjà rempli en partie leur estomac.

Boire un grand verre d'eau avant son repas à un effet coupe faim plus prononcé que si l'on mange directement son repas. Alors, pourquoi ne pas en profiter?
Buvez ce verre avant votre repas!

Alors même si votre but n’est pas de maigrir, mais de rester en forme, sachez qu’adopter cette habitude est une bonne chose, car même sans qu’on s’en rende compte, nous mangeons tous en trop grosse quantité. Je compte alors sur vous pour vous y mettre dès demain à boire ce grand verre d’eau avant votre repas.

3. Manger en pleine conscience.


Manger en pleine conscience ; cela ne vous dit peut-être rien. Cela consiste à être attentif à la façon dont vous mangez et à ce que vous mangez, en appréciant et savourant chaque bouchée et instant.
Je pense que là, vous vous dites que je pars un peu loin en vous donnant cette astuce pour que vous puissiez l’adapter à votre quotidien. Je sais que cette manière paraît un peu farfelue, mais pourtant elle est très importante.

“Nos différentes sensations de faim n’ont parfois rien à voir avec le besoin physiologique de nourriture, mais c’est en mangeant que nous cherchons, à tort, à les soulager”

Jan Chozen Bays

Effectivement, à cause de toutes les technologies de maintenant, de notre manque de temps, etc. Nous avons oublié ce que c’était de manger réellement. Maintenant, dès qu’il est midi, c’est tout de suite dans la cuisine même si on n’a pas vraiment faim. Pourtant, nous devrions manger seulement quand notre ventre le réclame, quand celui-ci gargouille. On ne doit pas manger à cause de nos émotions, mais à cause d’un besoin physique.

Bref, pour en revenir à l’astuce, manger en pleine conscience va revenir à prendre plaisir à déguster nos aliments pour justement rassasier notre réelle faim.

Manger en pleine conscience va donc vous permettre de retrouver vos sensations alimentaires. Cela a autant de bienfaits sur le moral que sur le physique au long terme. Bien sûr, manger en pleine conscience ne s’apprend pas en un seul jour. Il faudra un petit peu persévéré, mais vous allez voir que les résultats en valent largement la peine.

Par ailleurs, je vous incite à lire cet article jusqu’au bout, car vous verrez que les conseils à suivre vont s’additionner avec celui-ci et ainsi vous permettre d’adopter ces multiples habitudes plus rapidement et plus facilement. Le plus important étant évidemment qu’elles vous apporteront d’avantages de résultats toutes réunies.

4. Manger des aliments durs.


 Je sais, vous vous posez la question : “mais les purées ? Les fromages fondus ? Les pommes de terre vapeur ? On ne peut plus en manger?” Absolument pas, ce que je veux dire par “manger des aliments durs”, c’est d’avoir au moins un aliment parmi les principaux dans notre assiette qui possède cette fameuse texture dure.

Les aliments à textures durs sont indispensables pour ressentir la sensation de satiété durant notre repas, en inclure au moins un dans celui-ci est alors primordiale.
N’oubliez pas, même votre dessert peut-être composé d’aliments durs!

Par exemple, si vous voulez manger de la purée ce midi ; préférez plutôt le steak au steak haché et vous verrez que cela va faire toute la différence. Mais alors qu’est-ce qui fait la différence ? C’est simple et cela paraît assez logique en y réfléchissant.

Le fait de manger un aliment dur nous oblige forcément à mastiquer plus pour l’avaler sans nous étouffer. Revenons donc à notre exemple du steak et du steak haché : un steak haché, on sait tous que c’est évidemment assez mou et que l’on ne mets pas beaucoup de temps (mastications) avant de l’avaler. Alors qu’un steak, qui est donc un produit non transformé, demande donc d’avantages de mastications et donc de temps pour l’avaler ce qui provoquera un effet de satiété beaucoup plus instantanément.

Retenez toutefois que vous ne devez pas vous priver des aliments mous, vous pouvez même en insérer à chacun de vos repas à la seule condition qu’il y est au moins un aliment dur dans vos aliments principaux. Si vous respectez cette petite règle, vous sentirez l’effet de satiété à la fin de votre repas, qui est en partie le résultat recherché.

5. Manger de vrais aliments.


Pour ce cinquième conseil, je vais revenir sur l’exemple des steaks. Je préviens d’avance que je n’ai rien contre le steak haché, je le dénigre peut-être dans ces exemples, mais c’est pour vous expliquer la démarche (donc si vous aimez cet aliment, ne le supprimer pas de votre diète par ma faute).

“Comment expliquer qu’à force de manger beaucoup de pain, on finisse par avoir de la brioche ? “

Pierre Dac

Pour en revenir à l’exemple du steak et du steak haché, sachez qu’à choisir entre les deux, une consommation de steak plus régulière sera largement meilleur que l’inverse. La raison est simple, comme je l’ai dit un petit peu plus haut le steak haché est un aliment transformé alors que le steak lui est un vrai aliment.

La différence est assez simple à comprendre, les aliments transformés sont dépourvus de tous leurs nutriments, c’est-à-dire leurs minéraux, vitamines… De plus, ils sont malheureusement composés d’additifs la plupart du temps néfastes pour notre santé. À l’inverse, manger de vrais aliments est largement bénéfique pour votre santé, car ceux-ci possèdent encore leurs micronutriments très bons pour votre santé et du fait de l’absence de transformation du produit, celui-ci vous provoquera un rassasiement plus efficace.

Pour faire simple, un aliment naturel contient des “calories pleines” (c’est-à-dire des micronutriments de qualité) alors que les aliments transformés eux sont composés essentiellement de “calories vides” (présence de macronutriments sans accompagnement de micronutriments) et c’est cette différence que votre corps prend en compte.

Toutes les calories ne se valent pas! Certaines sont dites pleines et d'autres dites vides. La différence, on l'explique dans cet article.
Toutes les calories ne se valent pas!

Adoptez donc cette habitude progressivement et ne passez pas du jour au lendemain d’une alimentation à 40 % de vrais aliments à une alimentation à 100 %, cela ne pourra pas tenir sur le long terme. Passer plutôt de 40 % à 60 % au bout de 2 mois, ensuite de 60 % à 80 %, etc. Bien sûr, n’allez pas vers une diète atteignant les 100 % de vrais aliments, ce serait totalement inhumain et c’est tout à fait normal de se faire plaisir de manger des aliments transformés que l’on aime occasionnellement. Il faut juste savoir être raisonnable et ne pas en abuser.

6. Bien mâcher ses aliments.


Bon, là, vous allez vous dire que je me répète un petit peu, car effectivement, dans le 4e conseil, j’ai effectivement parlé de la mastication avec les aliments durs, mais là, c’est un autre détail que je vais vous partager.

Le fait de mastiquer quand on est “face” à des aliments durs est une mastication provoquée naturellement pour ne pas vous étouffer. La différence avec ce conseil suivant est que l’action va devoir venir de vous : je vais vous demander à chacun de vos repas de vous donner une sorte de petit objectif à chacune de vos bouchées.

Par exemple, de mastiquer 15 ou 20 fois l’aliment que vous mettez en bouche avant de l’avalée. Pourquoi faire cela ?

“Plus on mâche, moins on a faim”

Tout simplement, car vous allez beaucoup plus mastiquer que d’habitude et que celle-ci est en majeure partie responsable de la satiété. De plus, vous verrez qu’au bout de quelques semaines vous n’aurez plus besoin de vous amuser à compter et à vous donner cet objectif, car votre mâchoire va avoir adopté l’habitude de mastiquer de façon plus régulière.

Il faut savoir que cette habitude est une très bonne chose, mais je vous préviens ; il faut un petit peu persévéré, car malgré son efficacité, cette habitude est assez longue à adoptée. Je dirais même que ce conseil est l’un des plus efficace de tous ceux que je vais vous donner dans cet article. Ne le négligez surtout pas.

Bien sûr si vous manger de la purée ne vous amusez pas de mâcher… Vous allez passer pour quelqu’un de bizarre et puis au fond ça ne sert à rien, car vos dents ne seront pas en contact avec de la dureté.

Le fait de mâcher de façon régulière permet une meilleure digestion des aliments que l'on mange. Adieu les problèmes d'intestins!
Mâchez pour mieux digérer!

Pour finir avec ce conseil, si vous ne savez pas combien de mastication vous donner comme objectif, je vous conseille d’utiliser la technique surnommée la technique du Grand masticateur. Cette dernière s’est révélée très efficace, son principe est simple, c’est le fait de marché 32 fois par bouchée avant d’avaler l’aliment en bouche. Pourquoi 32 fois ? Car c’est tout simplement le nombre de dents que l’on a. Alors si vous n’avez pas d’idée d’objectif de mastication, prenez ce nombre en modèle et vous verrez que les résultats seront flagrants, il a déjà fait ses preuves.

7. Poser ses couverts après chaque bouchée.


Ce simple geste paraît banal, mais pourtant tout le monde devrait le faire ce qui n’est absolument pas le cas.

Effectivement poser ses couverts après chaque bouchée permet donc de finir celle-ci (mâcher et avaler) sans en remettre dans la bouche et ainsi de prendre le temps de bien mastiquer, de bien ressentir la texture, le goût de l’aliment, etc(pleine conscience).

Poser ses couverts après chaque bouchées est un geste qui paraît anodin et pourtant il a de nombreux bénéfice sur votre manière manger. Alors, pourquoi ne pas l'adopter dès maintenant?
Lâches un peu tes couverts et laissent les respirer!

Ce petit geste, à effectuer à chacune de nos bouchées permets donc de manger plus lentement et on verra par la suite que manger lentement, c’est une des clés principales pour manger correctement.

8. Piquer ses aliments un par un.


Cette petite astuce peut paraître… Vraiment farfelue, pourtant, elle a fait ses preuves.

En effet, les résultats qu’elle apporte sur le long terme sont assez exceptionnels. Piquer nos aliments un par un va nous permettre de manger plus lentement et bizarrement de nous rendre plus compte du goût et de la saveur de l’aliment que l’on ingère.

Piquer ses aliments un par un avec les dents de sa fourchette vous fera manger de façon plus lente mais surtout vous prendrez moins de nourriture d'un coup; et croyez moi, ce petit détail fera toute la différence sur le long terme.
“Plus d’aliments tu piqueras, moins d’aliments tu ingèreras”

Cela vient du fait que l’on prend une moins grosse quantité de nourriture, de plus, c’est en prenant cette quantité réduite de nourriture que l’on va naturellement mastiquer plus efficacement.

Cette petite astuce est vraiment intéressante à prendre en main, mais encore une fois, si vous mangez par exemple des petits-pois, sachez que ce détail n’est plus prioritaire, car sinon vous passerez toute votre journée à finir votre assiette ; ce n’est pas forcément ce que je vous souhaite.

9. Prendre son temps.


On en vient enfin à ce conseil qui est pour moi le plus important, mais aussi le plus dur à adopter dans notre société actuelle.

En effet, avec le travail, notre manque de patience… Manger lentement est devenu quelque chose de difficile à faire naturellement. C’est d’ailleurs pour cela que je vous ai donné plein d’autres conseils, en parlant de ça ; il y en a encore trois autres à suivre après celui-ci donc restez jusqu’au bout, car tous ces conseils vous apporteront une aide supplémentaire.
Bref, je ne sais pas si vous connaissez les fameuses 20 minutes minimum pour manger son repas avant de s’arrêter, mais c’est très important de la pratiquer. Je sais que tout le monde n’a pas 20 minutes pour manger, mais si vous avez moyen de les avoir, n’hésitez pas, c’est très important.

“Il n’y a pas le feu au lac!”

À partir de 20 minutes, après le début de votre repas, votre cerveau vous alertera si votre corps est assez rassasié ou pas. Ces 20 minutes minimum pour manger nous permet donc de manger moins, mais en plus de ce bénéfice, un autre de ces bienfaits va peut-être vous donner le sourire puisque vous digériez beaucoup mieux les aliments. Vous pourriez donc dire adieu aux ballonnements, flatulences et j’en passe.

10. Utiliser une vaisselle plus petite.


Je pense que vous allez apprécier ce conseil, car celui-ci est l’un des moins compliqués à faire. Contrairement à la plupart des précédents, celui-ci ne vous demande aucun effort à fournir à part possédé de plus petites assiettes.

Effectivement, vous êtes dans la capacité de rusé votre cerveau en changeant la taille de votre assiette sans changer votre quantité de nourriture. Voici un exemple simple à comprendre : si vous avez la même quantité de nourriture, mais que quelqu’un a une grande assiette et l’autre à une petite assiette, évidemment à vue d’œil, on aura l’impression que celui qui a la plus petite assiette à d’avantages de nourriture que l’autre.

La taille de votre assiette joue un rôle primordial pour rusé votre cerveau et ainsi lui faire croire que vous manger plus que ce qu'il ne l'ai réellement, profitez donc de cette ruse au quotidien pour vous aider à manger moins tout en étant satisfait de votre repas.
(Il y a la même quantité de nourriture dans ces deux assiettes). Bluffant, non?

Pourquoi? Car lui, qui a la grande vaisselle, a plus d’espace vide dans son assiette que celui qui a la petite assiette. C’est en quelques sortes un effet d’optique. Ce dernier va alors tromper votre cerveau qui va avoir l’impression de plus manger ce qui n’est absolument pas vrai.

En plus de cela, le fait que l’assiette paraît plus “pleine à craquer” est que l’on se dira : “bon, il y a plus de nourriture, je vais donc forcément manger plus lentement”. Sachez que cette astuce marche réellement, diverses études montrent bien que le fait d’avoir une plus petite vaisselle incite les gens à manger plus lentement et donc de moins manger par la suite.

11. Manger à 80 % de sa satiété.


Connaissez-vous cette fameuse règle des 80 %? Êtes-vous au courant que le peuple qui possède l’espérance de vie la plus élevée sur Terre est justement l’inventeur de cette règle?

Je vais donc vous expliquer comment marche cette règle et comment l’appliquer dans votre quotidien. Mais surtout, je vais vous lister ces nombreux bienfaits qu’elle va vous apporter au fur à mesure de votre vie.

” Manger plus que l’on ne doit, fait plus de mal qu’on ne croit. “

Les proverbes et dictons en rimes (1664)

Le fait de manger à 80 %, c’est le fait d’être rassasié sans se sentir “lourd”. Quand on est rassasié à 80 %, on se sent aussi léger qu’avant le repas. Si vous vous sentez habituellement plus lourd après un repas, sachez que vous avez dépassé ces 80 % et c’est en dépassant, ces 80 % que l’on va avoir le fameux “coup de barre” 30 minutes-1h après le repas. Mais alors comment savoir quand on est à 80 % de sa satiété ?

Il existe une astuce assez simple qu’il faut absolument prendre le temps de faire à partir d’aujourd’hui. Dès que vous êtes au trois-quarts de votre assiette, vous poserez vos couverts et vous patienterez une à deux minutes sans les reprendre en main. L’objectif étant de ressentir si votre ventre vous envoie un appel (un petit gargouillement ou autre chose) qui signifie qu’il a assez mangé.

Posez ses couverts quand on est au trois quarts de son assiette et patienter 1 à deux minutes est obligatoire pour que notre corps puisse nous transmettre s'il a assez mangé ou non. Prenez donc cette initiative et vous serez surpris que la plupart du temps, vous serez déjà rassasié alors que pourtant votre assiette n'est même pas terminée.
“TEMPS MORT! Fin du 3e quart-temps!

En effet, si vous ne posez pas vos couverts et que vous continuez à manger, votre corps n’aura pas le temps de vous envoyer un message signifiant qu’il en a eu assez. Le fait de poser ses couverts et d’attendre à ce moment précis du repas est primordiale pour bénéficier au maximum des bienfaits de cette façon de manger.

N’ayez donc plus peur de ne plus finir votre assiette, si votre corps vous envoie un message et qu’il reste encore un quart de nourriture, arrêtez vous et gardez ce reste de nourriture si vous le pouvez pour votre prochain repas ou pour une autre fois.

Sachez que cette technique demande un certain temps d’apprentissage pour réellement connaître ses besoins au fur à mesure des repas. Compter approximativement entre 15 et 20 repas pour reprogrammer en quelques sortes votre estomac.

12. Manger ce que l’on aime.


Nous arrivons enfin au dernier conseil. Ce dernier conseil est d’une certaine façon un rappel et je tiens à vous le rappeler.

Ce n’est pas parce qu’un aliment est super bon pour la santé que tout le monde peut le manger pour la simple et bonne raison que l’on chacun des goûts différents. Même si un aliment est super bénéfique, on ne peut pas tous le manger avec du plaisir. Alors retenez ça ; il faut que vous mangiez des aliments que vous aimez et qui vous fasse plaisir.

“Manger est un vrai bonheur.”

Roch Carrier

Si vous mangez des aliments que vous n’appréciez pas et que vous vouliez juste les manger pour leurs nombreux bienfaits, vous allez vous frustrer et cela vous causera de nombreux problèmes par la suite. J’en passe les dégâts, car ce n’est pas le sujet et évidemment, c’est ce que je vous souhaite le moins.

Alors n’oubliez pas, que le plus important quand on mange à part le fait de se requinquer énergétiquement, c’est de prendre plaisir a passé ce temps devant notre assiette.

Conclusion:

C’était donc les douze conseils que je voulais vous donner pour avoir une meilleure manière de manger.

Bien sûr, vous ne pourrez pas adopter ces douze conseils du jour au lendemain. Encore une fois, il faudra les adopter progressivement : se fixer sur un conseil voir deux à la fois.

Adopter de nouvelles habitudes de façon progressive est la meilleure chose à faire pour par la suite conserver ces nouvelles habitudes et ainsi bénéficier sur le long terme de tous leurs bienfaits. Alors, prenez votre temps, cela en vaut la peine.
Une chose à la fois s’il vous plaît!

Le plus important ce n’est pas de vouloir tous les faire en même temps, car sinon vous allez juste réussir à en introduire aucun tellement votre cerveau va avoir de nouvelles habitudes à acquérir en même temps.

Allez-y donc progressivement, et même si cela va vous demander du temps, prenez ce temps, car cela va vous être utile pour tout le restant de votre vie et surtout pour avoir une meilleure santé et être plus heureux à l’avenir.

N’hésitez pas à aller me suivre sur Instagram, je poste régulièrement du contenu dans la même thématique que le contenu que je vous propose sur mon blog.
Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à me le faire savoir en postant un commentaire, à partager cet article et à laisser un j’aime en bas de celui-ci.
 Si vous avez quelque chose à me conseiller pour améliorer mes prochains articles, n’hésitez pas à me le faire savoir en me contactant sur Instagram ; je vous répondrai dans les jours à venir.
Je vous souhaite alors une bonne fin de journée et on se retrouve pour un prochain article.

Lis mes derniers articles:

8 réflexions au sujet de “La Bonne Manière de Manger”

  1. Article plus qu’intéressant et vraiment complet ! Je viens de m’abonner à votre Instagram et j’ai hâte d’en lire la suite !!
    Continuez comme ça !!!

    Répondre
    • Merci énormément du soutien 🙏😊 il n’y a pas de quoi et dommage que vous n’ayez effectivement pas Instagram 😉 Bonne fin de journée à vous 😄

      Répondre

Laisser un commentaire