L’Alimentation pour les Adolescents

Sommaire:

Introduction

 

I-Modérer la consommation

1. Les Sodas
2. LES DESSERTS
3. Les VIANDES ROUGES
4. LES ALIMENTS TRANSFORMÉS
5. Oubliez le sel

 

II- Ce qu’il faut privilégier

1. Le bon gras
2. LES Protéines
3. LES FRUITS ET légumes

 

III- Les bonnes habitudes à avoir

1. Manger seulement quand vous avez faim
2. Ne pas trop manger
3. Cuisinez vos propres repas
4. Régulez vos sorties à l’extérieur
5. Restez hydraté
6. Privilégiez les entrées aux desserts

 

IV- Mises en garde

1. Les régimes restrictifs
2. NE PAS JEÛNER
3. ATTENTION AUX CARENCES
4. SAVOIR SE FAIRE PLAISIR OCCASIONNELLEMENT

 

Conclusion

 

Introduction:

De nos jours, l’obésité augmente à chaque instant et en partie chez les adolescents dans le monde entier.

L'obésité augmente sans cesse depuis plusieurs années dans le monde et, avec l'alimentation qui n'est pas correcte pour la plupart d'entre nous, celle-ci n'est pas prêt de stopper sa hausse. Il faut alors agir le plus rapidement possible.
On compte en ce moment dans le monde 603 millions d’adultes en surpoids et 107 millions d’enfants/ adolescents.

J’ai donc décidé dans cet article de vous donner les astuces principales pour manger sainement en étant un adolescent pour ainsi ne pas être confronté à des problèmes comme le surpoids, des maladies cardio-vasculaires…

I- MODÉRER LA CONSOMMATION

 

1. Les Sodas

Tout d’abord pour ce qui est des aliments à consommer avec modération, je vais parler des sodas et des boissons énergisantes dit pour quelques-unes “sportives“.

Ces boissons sont blindées de sucre et possèdent pour la plupart des additifs qui peuvent être nocifs pour notre santé.

La consommation dans le monde de sodas à explosé ces dernières années et cela n'arrange pas les choses pour ce qui est de l'augmentation de l'obésité.
Une canette de Monster contient à elle seule 220 calories! Soit 600 grammes de fraises! Avouez que cela fait réfléchir…

Le problème, c’est que ces boissons contiennent du sucre et donc des glucides ce qui rend celles-ci caloriques et pourtant elle n’apporte aucune satiété, aucun minéral et aucune vitamine ; bref, elles sont inutiles pour votre corps.

C’est donc très important de les consommer avec une grande modération voir à les supprimer si celles-ci ne vous ont pas “indispensables” dans votre vie. Il faut être conscient que lorsque l’on boit ces sodas, on absorbe à une vitesse hallucinante des sucres raffinés et aussi des additifs qui peuvent causer par la suite des risques de cancer et d’autres pathologies pas très sympas.

Les sodas contiennentt principalement du sucre voir que cela! Aucun minéral ni aucune vitamine n'y est présente, ce sont des calories inutiles.

On peut vraiment se dire que limiter au maximum leurs consommations est quelque chose de primordial.

 

2. Les Desserts

Non, je n’ai absolument rien contre les desserts, mais je vais quand même mettre les choses au clair.

La plupart du temps, les desserts sont des produits industriels comme par exemple des yaourts type Danette, Gervais et j’en passe. Ou même pire, des gâteaux industriels, des glaces…

Les desserts industriels ont envahies les rayons frais de nos supermarchés, et pourtant, ceux-ci ne sont pas aussi attirant de l'extérieur qu'à l'intérieur.

Le problème étant que ces produits industriels contiennent encore une fois des additifs pour la plupart, mais aussi beaucoup de sucre, beaucoup de “mauvais gras” aussi et à côté de cela une absence de nutriments qui sont pourtant essentiels à notre corps pour se maintenir en bonne santé.

Ce que je vais donc vous demander, c’est de remplacer ces desserts industriels par des desserts naturels.

“Les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger.”

Jean Giono

Si pour vous un dessert en fin de repas est quelque chose d’indispensable, remplacez donc vos gâteaux ou vos Danettes par un bon fruit entier et si vous n’aimez pas trop les fruits à l’état brut, commencez déjà par de la compote de préférence maison. Ce sera déjà un très bon début.

 

3. Les Viandes Rouges

La consommation de viande rouge, avez-vous déjà entendu parler de ce fameux sujet ?

Et bien sachez qu’il est vrai que nous devons faire attention à la consommation de viande rouge.

Il existe plusieurs types de viandes rouges et il faut savoir que leur fréquence de consommation et les côtés néfastes diffèrent beaucoup selon celui-ci.

Il faut savoir qu’il y a plusieurs types de viandes rouges et leur fréquence de consommation n’est absolument pas les mêmes.

Pour ce qui est des viandes rouges transformées type charcuterie (saucisson, bacon…), leur consommation doit être vraiment occasionnel comme par exemple pour les fêtes… Évitez donc d’en manger régulièrement, c’est-à-dire toutes les semaines, car c’est produits contiennent énormément d’additifs qui provoquent par la suite du cholestérol et de nombreux autres méfaits.

En revanche, pour ce qui est des viandes rouges non transformées comme par exemple du bœuf, de l’agneau… (viandes rouges et viandes “grasses”), sachez que vous pouvez les consommer chaque semaine, mais avec limitation. Évitez de dépasser les 500 g de viande rouge non transformée cuite par semaine sachant que c’est vraiment le maximum.

La consommation de viandes rouges est parfois trop élevé chez certaines personnes provoquant par la suite des maladies cardiovasculaires.
Contrôlez les quantités

Le problème avec celles-ci (même si elles ont des bienfaits comme par exemple une présence de fer élevée) est qu’elles peuvent également apporter du cholestérol pour certaines et d’autres vont favoriser au fur à mesure l’apparition de maladies cardio-vasculaires.

Donc encore une fois, consommez-les, mais avec parcimonie.

 

4. Les Aliments Transformés

 

Cela se rattache un petit peu à quelques points vu précédemment, ce sont tout simplement les aliments transformés.

Je vais tout d’abord vous expliquer ce qu’est un aliment transformé, car même si vous voyez à peu prés, tous à quoi cela correspond, je vais tout de même vous donner une définition très simple à comprendre.

Un aliment transformé, c’est tout simplement un aliment que vous ne trouvez pas dans la nature.

Par exemple, vous n’allez pas trouver des Oreo dans les arbres donc c’est un aliment transformé alors qu’une poire elle, se trouve dans un poirier et donc c’est un aliment naturel.

De nos jours, on trouve plus d'aliments transformés dans nos supermarchés que d'aliments naturels ce qui en contrecoup nous pousse à acheter ces premiers. Nous sommes donc soumis aux industries mais si nous y consacrons un peu de volonté, nous pouvons nous sortir de cette tyrannie.

Bref, pour ces aliments transformés, je vais vous demander et vous conseiller de limiter au maximum leur consommation. La chose idéal, mais allez-y avec progression est que vous ayez dans votre alimentation approximativement 20 % de vos aliments qui sont transformés (bien sûr si vous pouvez aller en pourcentage encore plus faible, c’est mieux, mais déjà si seulement 20 % de vos aliments sont transformés, ce sera déjà un très bon début pour votre santé) car même si 20 % paraît, un chiffre élevé, sachez que la plupart d’entre nous ont plus de 50 % de leurs aliments consommés qui sont des produits transformés.

Pourquoi limiter au maximum la consommation de ces produits ?

Tout simplement, du fait que vu que ceux-ci sont transformés par les industries, ils sont dépourvus des nutriments que notre corps a besoin et à la place de ces nutriments perdus lors de la transformation, les industries mettent du sel, des sucres raffinés et des additifs pour nous rendre tout simplement accro au produit (pour ainsi en racheter à l’avenir).

Les labels d'aujourd'hui vendent des aliments ultra transformé n'ayant aucun bienfaits pour notre santé. Leur seul objectif est de nous rendre accros à leur produit et il faut savoir que leur objectif est largement accomplie en ce moment même.
Les labels se fichent de votre santé, seul l’argent les intéresses. C’est donc à vous d’agir.

C’est pourquoi je vous demande de modérer leur consommation.

 

5. Le Sel

 

Oubliez le sel et là pour ce coup-ci, je ne vous demande pas de modérer sa consommation, mais de vraiment ne plus en mettre du tout.

La raison est simple, la plupart du temps, au moins un aliment dans notre repas est un aliment transformé (c’est quasiment inévitable de nos jours.).

Et donc, s’il y a au moins un aliment transformé dans notre plat, cela veut dire qu’il y a au moins un aliment qui est salé voir très salé car comme je l’ai dit plus haut, les aliments transformés on subit pour la plupart d’entre eux un ajout de sel que ce soit pour leur conservation ou tout simplement pour rendre le consommateur addict.

Oubliez l'ajout de sel dans vos plats, cela peut vous surprendre mais ils sont déjà bien assez salé comme ils le sont de base à cause de l'ajout de sel de la part des industries dans le but de rendre le consommateur addict.

Je tiens à vous préciser que même si c’est un biscuit ou un autre type d’aliment sucré, celui-ci aura un taux élevé de sel ce qui peut en surprendre pas mal d’entre vous.

Bref, je vais vous demander de ranger dans votre placard votre salière, car presque tout le monde sur terre est en excès de sel à cause de tous ces ajouts dans les aliments. Je vous demande alors de ne pas empirer la chose et de la limiter au maximum en supprimant l’ajout de sel dans vos plats.

 

II- CE QU’IL FAUT PRIVILÉGIER

 

1. Le Bon Gras

 

Je trouve ça malheureux que l’on néglige les lipides.

Du fait, que l’on les appelle aussi les “matières grasses“, on croit que ce sont ces matières grasses qui vont nous faire stocker du gras. Même si c’est le macronutriment le plus riche en calories (pour un seul gramme, ce sont 9 calories), sachez que c’est totalement une idée reçue et que ce n’est pas du tout le gras qui nous fait grossir (c’est encore une autre histoire.).

“Glucide: 4 calorie/g

Protéine: 4 calorie/g

Lipide: 9 calorie/g”

“Calorie de chaque macronutriment pour 1 gramme”

Je vais donc vous demander de ne absolument pas supprimer le gras de votre alimentation, car il a comme principal rôle de gérer les hormones et donc de ne pas avoir de problème hormonal.

Il faut également savoir que c’est pendant notre l’adolescence que l’on développe le plus nos hormones et que si nous supprimons le gras, nous risquons de gros problèmes de santé.

Ce que je vais donc vous demander, c’est de privilégier principalement le gras polyinsaturé et le gras mono-insaturé (oméga 3 et oméga 6) et aussi le gras saturé à ne pas négliger comme certain le font, car ces gras sont bons pour notre santé, il faut juste savoir contrôler la quantité ingérée par jour.

Les lipides sont trop crains de nos jour à cause leur apport calorique élevé et de leur surnom "matière grasse" qui en effraie plus d'un. Pourtant, il ne faut pas les supprimer de notre alimentation, au contraire!

En revanche, le seul gras que je vous interdis de consommer ou du moins très occasionnellement, c’est tout simplement le gras “trans“, celui-ci se trouve dans les fast-food (les hamburgers...), bref les produits ultras transformés.

Le problème avec ce gras, c’est qu’à part augmenter vos chances de choper, je ne sais quel cancer ou je ne sais quelle maladie cardio-vasculaire, il n’apporte rien à votre corps.

Ne négligez donc plus les lipides à l’avenir et mangez-en assez! Ce ne sera que bénéfique pour votre santé.

 

2. Les Protéines

 

Il faut que vous mangiez assez de protéines.

Effectivement, les protéines ont comme rôle de réparer les tissus musculaires et donc ont un rôle essentiel dans la croissance et vous savez bien que c’est durant l’adolescence en partie que nous grandissons.

La plupart des gens ne mangent pas assez de protéines, pourtant, il a un rôle fondamental dans la réparation des tissus dans notre corps et donc est encore plus indispensable lors de l'adolescence.
Il existe deux types de protéines: les “protéines végétales” et les “protéines animales”.

En plus de cela, si vous êtes sportif, n’hésitez pas à augmenter votre consommation de protéines.

L’idée, c’est d’être à peu près à un minimum de 1,5 grammes par kilo de poids de corps par jour. Par exemple, si vous faites 60 kilos, vous devez consommer approximativement 90 grammes de protéines par jour.

 

3. Les Fruits et Légumes

 

Les fruits et légumes font partie des groupes d’aliments qui sont les plus “blindés” en minéraux et en vitamines essentielles à notre corps.

Les fruits et légumes sont des aliments qu'il faut privilégier au maximum dans notre alimentation du fait de leur nombreuses vitamines et minéraux qu'ils contiennent.
“Il n’y a pas de limite avec les légumes, vous pouvez en manger autant que vous le souhaitez”

Ne les négliger absolument pas et insérez-les à chacun de vos repas (pour les légumes, insérez-les à votre déjeuner et à votre dîner et pour les fruits incluez-les lors de vos collations ou même pour vos desserts)

Si vous pouvez laisser la peau du fruit ou du légume (si celui-ci est propre et non abîmé), faites-le car c’est la peau qui contient plus des deux tiers des vitamines et minéraux que contient au total le fruit ou le légume en question.

 

III- LES BONNES HABITUDES À AVOIR

 

1. Mangez Seulement quand vous avez Faim

 

Cela peut paraître un peu bizarre comme conseil, mais sachez que la plupart du temps, nous mangeons sans avoir vraiment faim.

Oubliez donc les habitudes du “quand il est midi, je dois absolument aller dans la cuisine pour me faire mon déjeuner“.

Dans notre société actuelle, nous avons tendance à manger en fonction de l'heure qu'il est et non en fonction de notre niveau de faim. C'est pourtant une grosse erreur.
“Il n’existe pas d’heure pour manger. C’est à vous de choisir.”

Il faut que vous appreniez à distinguer la faim réelle et la faim émotionnelle (n’hésitez pas d’ailleurs à me dire si vous voulez un article sur ce sujet pour distinguer la réelle faim de la faim émotionnelle.).

Pour en revenir au sujet, il n’y a pas d’heure pour manger donc mangez seulement quand vous avez faim.

Je tiens aussi au passage à rajouter quelque chose qui va casser un grand mythe, mais j’aimerais vraiment en parler, c’est tout simplement le fait que le petit-déjeuner soit “le repas le plus important de la journée“.

Le petit déjeuner n'est pas le repas le plus important de la journée, même si celui-ci est indispensable pour pas mal d'entre nous, il ne l'est pas pour tout le monde ce qui fait que celui-ci n'est pas obligatoire.

Je le répète encore, mais si vous n’avez pas faim le matin en vous réveillant, ne mangez pas et attendez un petit peu jusqu’à ce que vous ayez réellement faim. Ne vous forcez pas à manger pour après re vomir, cela n’a absolument aucun intérêt.

 

2. Ne pas Trop Manger

 

Ne mangez pas de trop! Effectivement, on a tous tendance à manger de trop durant un repas même si on a l’impression d’avoir mangé “juste assez“.

Quand nous sentons que notre ventre est rempli, c’est que nous avons trop mangé alors à l’avenir de vous forcer pas de finir votre assiette pour faire plaisir à je ne sais quelle personne ; si vous n’avez plus faim, ne mangez plus, car à part vous sentir énorme et lourd après votre repas voir carrément avoir mal au ventre, cela n’a aucun intérêt de trop manger.

On a tous tendance à trop manger de nos jour à cause des format XXL qui nous sont proposés dans nos supermarchés. Apprenez donc à l’avenir à gérer vos portions.

Au passage, vos organes de digestion vous remercieront pour de bons.

Apprenez donc à gérer vos portions et si vous ne savez pas vraiment comment faire, n’hésitez pas à aller voir mon article sur “la bonne manière de manger” ou j’explique plus en détail ce sujet.

 

3. Cuisinez vos Propres Repas

 

Si vous aimez la cuisine, n’hésitez surtout pas à cuisiner vos propres plats.

Effectivement, cuisiner ses propres plats veut tout simplement dire absence d’additifs et présence de nutriments essentiels pour notre corps. Il y également la plupart du temps absence de sucre raffiné et de sel, enfin bref, que des bienfaits pour notre santé.

Préférez toujours le “fait maison” à “l’industriel”.

En plus de cela, la cuisine peut-être un réel moment de partage avec un ou plusieurs membres de notre famille.

Donc si vous en avez l’occasion, cuisinez-le plus souvent possible et vous verrez que votre corps et votre mental vous remercieront énormément.

 

4. Régulez vos Sorties à l’Extérieur

 

Allez manger à l’extérieur avec modération. Je parle effectivement des restaurants et des fast-food, mais je vais surtout m’appuyer sur les fast-foods.

Ceux-ci proposent de la nourriture encore plus nocive pour notre santé que les restaurants, car la plupart du temps, les fast-foods font des aliments ultra-transformés contrairement aux restaurants.

La clientèle des fast-foods à explosé ces dernières années, malheureusement, la nourriture que ceux-ci nous propose est d'une piteuse qualité et donc nocive pour notre corps.

Ces aliments de mauvaises qualités ne vont vous apporter rien de bon et en plus de cela, ils sont très hauts en calories et peuvent être à l’origine de maladies cardio-vasculaires ou même de problème d’hygiène.

Je vais donc vous demander de respecter approximativement cette petite règle : n’allez pas au fast-food plus d’une fois par mois (sachez que cette fréquence est largement possible à tenir.) et bien sûr, allez-y encore une fois progressivement.

“Fast Food, ça veut dire nourriture rapide, et après c’est Fast Cabinets! Tu sais ce que ça veut dire? “

Brèves de comptoir, 1988, de Jean-Marie Gourio

Si vous êtes vraiment un addict des fast-foods à l’heure actuelle, le but va être ici d’y arriver sur le long terme.

Sachet de toute façon que “moins vous y allez et mieux ce sera”.

 

5. Restez Hydraté

 

On sort un petit peu de l’alimentation, mais c’est tout aussi important que celle-ci et bien sûr, c’est également liée.

Rester hydraté est très important pour notre alimentation, car boire régulièrement vous permettra une meilleure digestion, vous permettra aussi d’éviter d’avoir des envies de manger lié justement à cette déshydratation, cela permet aussi de réduire les risques de rétention d’eau…

L'hydratation joue un rôle dans notre alimentation que nous négligeons tous. C'est donc important d'être conscient des bienfaits que cela apporte de boire de manière régulière de façon quotidienne.
“Essayez de boire au moins un petit peu toutes les heures”

Ce qui serait donc bien, c’est que vous ayez une bouteille d’eau toujours à portée de main et vous verrez que vous boirez de façon plus régulière sans vous en rendre compte.

 

6. Privilégiez les Entrées aux Desserts

 

Si vous n’êtes pas un gros fan des desserts et donc, que vous pouvez vous en passer régulièrement, je vous conseille plutôt d’opter pour une entrée.

Effectivement, les entrées pour la plupart d’entre elles si celles-ci sont bien sûr composées essentiellement d’aliments naturels (comme par exemple des entrées avec des légumes crus comme les carottes les concombres) seront blindées de minéraux et de vitamines contrairement à un dessert qui la plupart du temps n’en n’aura pas (sauf si bien sûr encore une fois, c’est un fruit entier comme je l’ai dit plus haut).

Les entrée sont souvent plus intéressantes que les desserts sur un point de vue vitamines et minéraux qu'elles contiennent. Si le dessert n'a pas son importance pour vous, choisissez alors à l'avenir l'entrée plutôt que ce dernier.

Bien sûr, si vous êtes un addict des desserts et donc du sucré, vous pouvez opter pour un fruit (ce sera très bien.).

Je voulais juste quand même parler de cette astuce pour éviter que l’on oublie totalement les entrées qui peuvent être aussi très bénéfiques pour notre santé.

 

IV- MISES EN GARDE

 

1. Les Régimes Restrictifs

 

Oubliez les régimes à 1200 calories, ces régimes ne marchent que sur le court terme et non sur le long terme, les kilos perdus reviennent encore plus nombreux qui ne l’étais au départ.

“Un régime, c’est la courte période de privations qui précède une augmentation de poids.”

En plus de cela, les adolescents ont besoin de plus de calories chaque jour qu’un adulte du même sexe qu’eux.

Sachez donc que pour votre corps, 1200 calories, c’est vraiment un nombre ridicule et donc si vous suivez un de ces régimes, vous mettrez votre métabolisme en péril et donc votre santé en péril.

Trop de personnes sont tentées par les régimes restrictifs car ceux-ci donnent des résultats rapide sur le court termes mais ce que l'on ne sait pas, c'est leurs nombreux méfaits sur le long termes.

Il ne faut vraiment pas rigoler avec cela et c’est pour cela qu’il ne faut absolument pas tenter ces diètes restrictives.

Si vous voulez vraiment perdre du poids pour des raisons quelconques, contactez-moi sur mon Instagram et je vous guiderai et vous aiderai à perdre ces fameux kilos (sans mettre votre santé en danger et sans culpabiliser évidemment.).

 

2. Ne Pas Jeûner

 

Stop ! Je tiens à dire que je ne néglige absolument pas la pratique du jeûne, car je trouve même celle-ci très bénéfique et vraiment très utile pour des personnes qui ont un emploi du temps particulier avec leur travail etc…

Si j’ai décidé d’inclure dans les “mises en garde” le jeûne pour les adolescents, c’est que j’ai mes raisons et je vais vous expliquer celles-ci maintenant.

Le problème du jeûne lorsque l’on est adolescent, c’est que l’on est confronté à une fenêtre de 8 heures maximum pour manger ce qui correspond au fameux “jeûne intermittent“, le problème est que quand nous sommes adolescents, nous avons besoin de beaucoup de calories et de beaucoup de nutriments pour que notre croissance s’effectue normalement.

Le jeûne est une pratique qui prend de l'ampleur de nos jours mais malgré ses nombreux bienfaits, elle n'est pas conseillé aux adolescents à cause de la fenêtre d'alimentation pour combler tous les besoins que le corps à besoin pour effectuer la croissance de l'adolescent.

Le problème étant qu’avec le jeûne, 8 heures est une période trop courte pour que l’on puisse absorber les nutriments qu’il faut pour que notre corps puisse continuer le processus de croissance (même si cela est tout de même quelque chose de faisable). Et donc, le risque d’avoir des carences au fur à mesure du temps augmente énormément.

Cela peut être très fatal selon le minéral ou la vitamine qu’il nous manque.

Voilà la raison principale pour laquelle je ne conseille absolument pas le jeûne lorsque l’on est adolescent.

Ce sera quand votre croissance sera totalement finie que vous pourrez profiter pleinement de cette pratique qui a de nombreux bénéfices et que je respecte absolument. Mais soyez encore un peu patient et comprenez que c’est pour votre santé.

 

3. Attention aux Carences

 

On en parlait justement à l’instant avec le jeûne qui pouvait provoquer des carences chez les adolescents, mais là, je vais parler plus en détail des trois minéraux et vitamines qui manquent principalement chez les adolescents.

Le problème est que ce sont trois carences les plus fréquentes chez les adolescents correspondent malheureusement aux minéraux et aux vitamines que l’on a le plus besoin pour continuer le processus de croissance.

A cause de la forte présence d’aliments transformés dans notre société et donc de produits dépourvus de nutriments, les carences sont de plus en plus courantes chez l'être humain. Il faut donc apprendre à arranger cela en choisissant les bons aliments pour combler ses besoins.

Ces carences étant le manque de fer, le manque de calcium et le manque de vitamine D.

Je vous dis cela tout simplement pour vous mettre en garde et pour qu’à l’avenir, vous essayez de manger très régulièrement des aliments contenant principalement ces minéraux et vitamines pour combler vos besoins.

Tout d’abord, je tiens à dire que pour la vitamine D, celle-ci se trouve très peu dans l’alimentation (malheureusement) et que donc l’un des seuls moyens pour vraiment éviter la carence de celle-ci est de s’exposer au moins 10 minutes au soleil chaque jour (je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, car en fonction d’où on habite, on n’a pas tout le temps le soleil qui est là). Essayez donc de faire cela au maximum car cette carence de vitamine D durant l’adolescence peut-être quelque chose de très néfaste pour votre corps.

Vitamine D: les rayons du soleil…

Fer: légumineuses, viandes rouges…

Calcium: légumes, laitages…

Exemples de sources pour chacune des trois carences les plus fréquentes chez l’adolescent.

Pour ce qui est des carence de fer et de calcium, il faut tout simplement manger quotidiennement des laitages pour ce qui est du calcium. Ce sera des légumineuses comme par exemple les lentilles pour ce qui est du fer (ce sont des exemples).

Il faut juste savoir être régulier dans la consommation de ce type de produit pour remplir pleinement vos besoins en ces différents nutriments.

 

4. Savoir se faire Plaisir Occasionnellement

 

C’est vrai qu’avec toutes ces astuces listées ci-dessus, vous pourriez vous dire que le plaisir de manger sera probablement quelque chose que vous ne connaîtrais plus à l’avenir. Et bien sachez que vous vous trompez !

Avoir une alimentation saine m’a justement donné encore plus de plaisir lorsque je mange que lorsque j’avais une alimentation plutôt “bas de gamme“.

“Manger est un vrai bonheur.”

De Roch Carrier, De l’amour dans la ferraille

Ce que je veux dire, c’est que vous pouvez vous faire plaisir, mais occasionnellement, il faut savoir être raisonnable.

Par exemple, si une amie vous propose tous les premiers du mois d’aller au fast-food: ne lui dites pas “non”, acceptez !

Ce n’est pas parce que vous allez manger au fast-food une fois par mois que vous allez tout de suite avoir le cancer où je ne sais quelle pathologie. Le principal, c’est de savoir se contrôler et donc de limiter les produits nocifs en favorisant les produits naturels au quotidien.

Faites-vous plaisir lors des fêtes et autre évènements spéciaux. Il faut juste savoir se contrôler et gérer ce nombre de "moment plaisir" que vous allez faire sur la longue durée.
“Ne vous privez pas durant les occasions spéciales (fêtes…). On ne vit qu’une fois après tout!

C’est la même chose durant les périodes de fêtes ; faites-vous plaisir ! Mangez le gâteau en dessert que propose votre tante et mangez le foie gras que propose votre oncle.

Encore une fois, le principe, c’est de contrôler la quantité que vous mangez.

 

Conclusion:

 

J’espère en tout cas que toutes ces astuces vont vous permettre de développer sur le long terme de façon progressive une alimentation saine, et donc vivre pleinement par la suite avec un corps en bonne santé et un esprit bien nourri.

“Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour.”

De Confucius

Il faut que vous soyez conscient de tous les bénéfices que vous procure votre alimentation et surtout que vous compreniez que si vous adoptez ce style d’alimentation, vous ne risquez rien en termes de maladies, de carences et aussi de surpoids.

Manger sainement réduit énormément les risques de nombreuses pathologies et c'est donc pour cela que si vous adoptez ce style de vie, votre expérience de vie et votre santé ne sera que meilleure. Alors, pourquoi ne pas changer celle-ci dès demain?

Si vous avez des questions sur une des astuces que j’ai expliqué et que vous avez peut-être mal compris, n’hésitez pas à le mettre en commentaire.

Je suis également preneur si une idée d’article vous vient à l’esprit.

Si vous désirez me contacter pour diverses raisons, contactez-moi par Instagram et je vous répondrai dans les jours à venir avec plaisir pour discuter avec vous de ce que vous souhaitez parler.

Je vous dis donc à la prochaine pour un nouvel article. En attendant, n’hésitez pas à lire mes derniers articles si ce n’est pas déjà fait:

Laisser un commentaire